Nos ancêtres les Gaulois?

       Nicolas Sarkozy a réussi à créer la polémique avec une expression pourtant banale, selon laquelle les Gaulois seraient nos ancêtres dans le roman national.

Cela fait belle lurette que l’on n’enseigne plus ce mythe à l’école, mais vaut-il le tollé qu’il a soulevé?

D’un point de vue historique, nous savons que la Gaule est une fiction inventée par les Romains. Les autochtones ne se définissaient pas en tant que Gaulois, mais selon le peuple celte auquel ils appartenaient; Paris était la cité des Parisii, voisins des Sénons qui vivaient entre Seine et Marne, etc.

Les concepts de Gaule et de Gaulois sont donc des commodités de langage imposés par Rome.

Certains vont même jusqu’à affirmer que puisque la France est un processus de construction historique (comme si un Etat échappait à cette règle humaine), il serait impossible d’utiliser des expressions vulgarisant son histoire.

Cependant, tous s’accordent sur le fait que des peuples celtes vivaient sur le territoire actuel de la France avant et pendant la période romaine. Ces peuples étaient les habitants majoritaires de ce qui deviendra l’hexagone. Evidemment, des étrangers venaient s’installer sur cette terre riche, et en premier lieu des latins, mais il n’y eut pas colonisation massive de la «Gaule».

En effet, dès Jules César, Rome s’agrandit d’un territoire qui va comprendre la France actuelle en débordant ses frontières, et va l’appeler «Gaule», tout en le divisant en plusieurs entités administratives. Donc, d’un point de vue historique, après la révolte menée par Vercingétorix, la Gaule va devenir une réalité géographique et juridique. Quant aux Gaulois, ils vont bénéficier rapidement de la citoyenneté romaine et s’intégrer à l’empire avec la même célérité. D’ailleurs les recherches contemporaines tendent à prouver qu’il existait déjà une culture gallo-romaine avant l’annexion officielle.

Aussi, nous pouvons affirmer que la majorité de la population de cette Gaule était celte, et que dès lors, il n’est pas inconcevable de la mentionner en tant que Gaulois afin de distinguer ces derniers des autres Romains.

Vers l’époque de la chute de Rome, le Sud du pays va être divisé entre régions dominées par les Wisigoths et régions dominées par Rome avec ses maîtres Goths. Le Nord, ressortissait officiellement de Rome, mais la réalité révélait de vives rivalités entre les métropoles du Nord, aggravées du fait des tentatives d’invasions successives germaniques et asiatiques.

Les Francs vont devenir les maîtres de cette Gaule, dès la fin du Ve siècle, mais, il s’agit de quelques milliers de cavaliers qui vont soit mourir au combat, soit, souvent se mélanger par mariage avec la classe sénatoriale gallo-romaine. Bref, la vaste majorité de la population, est demeurée la même que sous la domination romaine.

Aucun historien sérieux ne peut parler de la Guerre de Cent ans comme d’une forme de colonialisme anglais, et de plus, la France a gagné la guerre.

Donc, si nous considérons que l’immigration est l’installation d’étrangers sur un territoire donné, et que l’immigration n’est pas synonyme d’invasion ou de colonialisme, nous pouvons comprendre facilement que le phénomène désigne une minorité qui pénètre le corps social d’une majorité.

Ainsi, il n’est pas si absurde que cela de dire que la majorité des Français a des ancêtres Gaulois.

L’intolérable serait d’affirmer que pour être Français il faudrait avoir des ancêtres Gaulois.

Ce qui serait aussi une contre-vérité, serait de nier le lien qui existe entre la majeure partie des Français et les habitants qui occupaient le pays il y a deux mille ans, juste parce que cet héritage s’est enrichi d’apports étrangers.

La réaction la plus intéressante fut celle de Jean-Luc Mélenchon. Il a parfaitement compris que l’ancien Président avait utilisé l’expression pour exprimer sa conception de l’intégration, et Mélenchon a dit que lui, préférait faire référence à 1789 plutôt qu’aux Gaulois.

Puisque la France est une construction permanente, alors le débat est forcément ouvert concernant le contenu que l’on veut donner au concept de «France».

Il s’agit d’un débat hautement symbolique ayant des répercussions sur l’image collective d’une nation. Aussi, s’il me semble dangereux de prendre trop de libertés avec l’Histoire, de même, refuser toute référence au passé de notre pays au seul motif que ce passé serait trop complexe pour que l’on puisse donner un nom aux habitants qui l’ont peuplé il y a deux mille ans est tout autant pernicieux.

En effet, pourquoi ces historiens de gauche (en se définissant ainsi eux-mêmes, comme le rapporte le journal Le Monde, ils se dénient le titre de scientifiques) n’appliquent-ils pas leur raisonnement en-dehors de la France? Et même, soyons fous, en-dehors de l’Europe?

Aucun d’entre eux pour prendre la plume sur le sujet de l’Algérie arabe ou amazigh. Aucun historien activiste qui juge tenu le lien entre les bâtisseurs des pyramides et les Egyptiens d’aujourd’hui.

Bref, quand tout le monde sait bien que par «nos ancêtres les Gaulois», il faut entendre: «les premiers habitants dont nous possédons des traces écrites de notre territoire national, auxquels nous rendons hommage en faisant remonter notre histoire jusqu’à eux»; seuls ceux qui choisissent de lancer des polémiques d’arrière-garde prennent sur eux la faute d’envenimer un débat qui n’a pas besoin de l’être davantage à l’heure actuelle.

Car, au final, le choix est simple: soit l’on écrit ensemble le «roman national», quitte à en simplifier la trame pour le rendre compréhensible par tous, soit, afin d’éviter d’entrer dans une quelconque polémique historique, l’on décrète que l’Histoire nationale n’a aucun sens. Dans le second cas, on interdit aux nouveaux citoyens de s’approprier le patrimoine national, ce qui les exclut de la communauté qui préexistait à leur arrivée et qui les a accueillis. L’exact opposé de ce que recherchent les historiens se disant de gauche…

 

RS

Publicités
Cet article, publié dans société, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s