Yves, tu me manques.

       Je l’ai dit, je n’ai pas de télé. Mais j’aimais bien suivre sur internet l’émission d’Yves Calvi, «C’est dans l’air», parce qu’on pouvait y voir une volonté de reporter les faits de la façon la plus objective possible. Quand il est parti, j’ai arrêté, tout de suite, le nouveau pool de présentateurs et la qualité des invités ont beaucoup baissé, même si certains indéboulonnables peuvent encore tenir des propos cohérents et intéressants.

Aucun d’entre eux n’étaient présents lors de l’émission du 15 mai 2018, ici en lien, sur laquelle je suis tombé par hasard aujourd’hui.

D’habitude ce tissu d’immondices n’adhère pas sur ma peau de reptilien endurci. Je laisse à ceux qui aiment se faire déféquer dans les oreilles le plaisir de le faire en solitaires. Encore une fois, je n’ai pas de télévision.

Mais là, j’ai pu constater qu’on été entrés dans la quatrième dimension, voire dans le quatrième Reich. T’inquiètes, d’emblée, l’échelle à Godwin, j’en fais mon esclave à la fistinière.

La présentatrice, Caroline Roux, commence son speech en faisant du «bain de sang» de 60 morts palestiniens et 2000 blessés, un jour historique. Alors qu’en même temps, les Etats-Unis (EU) fêtaient l’inauguration de leur nouvelle ambassade à Jérusalem. Genre, on célèbre par la même occasion le bilan du côté palestinien; sinon pourquoi faire le parallèle? Et peut-être que la Caroline aurait voulu que le gouvernement israélien boycotte ou se mette à pleurer pendant la cérémonie?

Je passe sur le titre de l’émission «Trump met-il le feu au Proche-Orient?» qui donne le ton de la neutralité du débat. L’introduction ne laissait que peu de doute sur son orientation. Les intervenants ont ôté les derniers qui restaient.

Je pourrais revenir sur chaque mensonge, mais cela prendrait trop de place. Parce qu’on a parfois atteint des moments de délire pure, allant à critiquer les choix confessionnels, sous-entendant carrément un complot juif, alors que l’attachement des juifs à Jérusalem et à Israël n’est pourtant pas un secret, et n’a rien de honteux, on a pu assister à tous les clichés dignes des années 30.

Caroline Roux ne pouvait empêcher ses petits frémissements de bonheur chaque fois qu’on allait plus loin dans la calomnie, ni des moues d’agonie dès que certains, pour ne pas passer totalement pour des ignares, rappelaient de temps à autre qui étaient les zentipalos, que «massacraient» les méchants israéliens.

François Clémenceau, rédac-chef au JDD, je le promeus au grade de rédac-maréchal des journalopes du dimanche, c’est bien, ça restera un JDD. Lui, il n’aime pas faire de l’arithmétique de base. Il faut qu’il se réfugie, comme toutes les suceuses de la cauzepaloz, dans l’inconscient des sionards. Les faits leur donnent tort tous les jours de leurs vies, et ça remonte à l’époque où leurs ancêtres dans la profession dénonçaient déjà des juifs à la gestapo en masse; donc faut pas me parler d’occupation de 67, parce que dans les faits, rarement, voire, jamais, un pays n’a pris autant soin de ses pires ennemis, comme Israël le fait. Et si toi pas comprendre, toi utiliser google pour chiffres officiels ONU.

Je ne vais pas citer chaque intervenant, non plus; pour ne pas participer à gonfler leur notoriété, et, il s’agit de femmes; avec ce que Roux se prend ici, je tiens quand même à certains de mes principes, et je ne vais pas prendre le risque qu’on confonde mon propos avec de la misogynie.

Mais il y en a un que je vais nommer, c’est Dominique Moïsi.

Les seules paroles sensées qu’il prononçait portaient sur la nouvelle place de la Russie. J’ai regretté, que pas une seule fois il n’aboutissait à quelque chose de concret. Ses conclusions étaient les points de départ d’une véritable analyse de la situation au PO.

Mais on ne s’était pas rassemblés autour du chaudron pour analyser ou décrypter quoi que ce soit pour les téléspectateurs.

Il faut partir du constat que presque tout est sujet à controverses et à sonder les anus des mouches, dans notre belle société libre. Il y a, cependant, trois thèmes, qui allient tous les courants de pensées sans exception, de l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Quand il s’agit de critiquer les EU, on assiste à la curée tes teckels jaloux, c’est beau de mordre ceux qui vous protègent le cul.

Ensuite, l’islamisme n’a rien à voir avec l’islam.

Enfin, Israël a toujours tort.

Donc, nous y voilà. D’abord, j’estime que la capacité des invités à lire aussi clairement dans l’inconscient des Israéliens, voire, des juifs, est très exagérée, je la suppose même fantasmée. Je ne pense pas parler que pour moi, en demandant qu’ils se limitent aux faits.

Et au droit.

Parce qu’aucun de ces spécialistes de la propagande de leurs poches, ne rentre dans le fond quand il s’agit du droit. Tous ont reconnu que des éléments armés tiraient parmi les manifestants. La volonté de passer illégalement la frontière pour y développer leur émeute de fellahs nazifiés, n’est pas un droit garanti par aucune convention.

En revanche, le droit de tirer sur cette horde de zombies auto-destructice, est lui, bien garanti par le droit international de la guerre. Les Traités internationaux portant sur les crimes de guerre condamnent dans cette situation exclusivement le Hamas, pour utilisation de civils comme boucliers humains.

Le droit international est aussi relativement clair concernant le déplacement de l’ambassade des EU.

Contrairement à ce que la simplette a dit, le déplacement d’une ambassade, ne peut pas être unilatéral. Cette décision est uniquement bilatérale entre le pays hôte et le pays de l’ambassade. Et personne n’a de titre à intervenir dans cette décision. Ni la prod de «C’est dans l’air», ni le vendeur de kebabs rageux, auditeur des GG.

Ce regard biaisé des faits, était marquant dans un des reportages dans lequel on refaisait l’histoire. On ne mentionne même pas que la Jordanie a annexé la Judée-Samarie entre 1948 et 1967. Non, la journalope au commentaire passe directement du plan de partage de 1948 à la conquête de 1967. Tu m’étonnes, ça aurait été comme qui dirait ballot d’expliquer pourquoi pendant 20 ans d’occupation jordanienne les palos n’avaient pas encore conscience d’être une nation.

Dans un autre, on a le commentaire en contradiction avec ce que la caméra nous montre. On y voit des soldats israéliens interdire d’accès certaines zones de Jérusalem à des juifs, alors que comme le rappelait un des intervenants, ce qui a faillit faire étouffer Caroline Roux, quand les Jordaniens contrôlaient la vieille ville de Jérusalem, les juifs n’avaient pas le droit de s’y rendre.

En gros, la seule fois de l’histoire où les trois religions peuvent s’exprimer librement à Jérusalem, se déroule sous le drapeau israélien, mais puisque c’est des juifs, c’est mal.

Bande de médiocres.

Avec de fausses données démographiques vous vous emmêlez vous-mêmes les pinceaux et passez pour les pitres que vous êtes.

Pauvres cadavres sans âme! Vous vous moquez bien des morts et des blessés palestiniens, comme pour le Hamas et le Fatah: ils sont vos gagnes-pain. Votre misère humaine ne sera jamais comblée par vos richesses matérielles, et je vous plains au fond. Mais avant, je vais encore vous labourer les neurones avec une tronçonneuse empoisonnée au VIH.

Est-ce que Caroline Roux laisserait son Jean-Fragile, 24 ans, 2eme année d’école de commerce, aller à des manifs à St-Germain, si la veille les CRS avaient balancé des gaz lacrymogènes et caresser les côtes de quelques excités qui se prenaient trop au sérieux? Est-ce qu’aucun des bouffons sur le plateau aurait laissé son chiard manifester dans ce cas?

Alors qu’eux-mêmes nous relaient depuis plus de 50 ans que Tsahal est une armée sauvage, d’apartheid, sanguinaire, de fanatiques messianiques, et de buveurs de sang, comment trouvent-ils ça humain que des parents de Gaza envoient leurs gosses et leurs handicapés en ligne de front?

Si des obsédés du racisme anti-arabe en veulent, c’est là qu’il se trouve. Considérer les Palestiniens comme de la chaire à audimat, dans le meilleur des cas, je ne vois pas en quoi ça les aidera.

Pas un seul de ces vendus n’a parlé de l’argent des contribuables européens, quand il fut question de savoir qui donnait le plus aux Gazaouis. C’est l’Europe qui est dans le peloton de tête.

Les gens qui étaient dans cette émission nous injectent une bonne dose d’anxiété pour bien nous divertir de ce qu’il se passe ici, et sur lequel nous pourrions reprendre un peu de contrôle, si nous étions mieux informés. Honte à eux!

La capacité d’hystérisation des masses en France, dès qu’il s’agit de la pseudo-cause palestinienne, est pathétique. Ce phénomène, à lui seul, demande un article ou une série d’articles.

Je pense que ceux qui veulent vraiment qu’il y ait une chance de paix là bas, alors qu’ils sont ici, devraient éviter tout simplement d’en parler, car cela alimente toujours les passions, et la paix devient plus inaccessible.

Mais la réelle conséquence de cet acharnement à bas frais pour les élites qui exploitent l’exportation de ce conflit en France, c’est la nazification des esprits qui engendrera la nazification du pays.

Seulement, mon pote qui constate à quel point celui de Godwin n’est pas un argument que je reçois, l’antisionisme, même s’il représente un courant largement majoritaire en France, n’en demeure pas moins ontologiquement lié à un délire anti-juif. Evidemment, la majorité des propals le sont par ignorance totale et par effet de mode, wallah, j’exagère pas.

Mais les autres, il n’y a qu’à gratter deux secondes pour voir que ce qu’ils reprochent à Israël c’est d’être un Etat juif.

Et tu ne vas pas me dire que parmi les manifestants de Gaza, tu trouvais un pro-sioniste. Cela posé, allons dans le sens de ce plateau de «C’est dans l’air»; imaginons que les civils palestiniens et les membres du Hamas n’auraient pas dû se faire tirer dessus, et qu’en dernier ressort il fallait faire usage des canons à eau. Ok, imaginons que cela ne marche pas contre des dizaines de milliers de manifestants, et que certains arrivent à détruire une partie de la frontière internationale entre la bande de Gaza et Israël. Que sont supposés faire les soldats présents? Ne pas réagir, laisser faire une invasion ennemie au sens propre du terme, juste pour faire plaisir à des lobotomisés dans leurs salons à 20h dans le XVIe, comme à Pantin?

Le Hamas se plaint que les juifs ne leur offrent pas leurs cous pour qu’ils les égorgent. Et l’intelligentsia de notre pays appelle cela les droits des Palestiniens. Moi, j’appelle ça une mentalité de pute à SS. En les écoutant, ces invités ne veulent pas un Etat palestinien, ils veulent un Etat bi-national dans lequel les juifs se feraient progromer les miches, et ils accusent les you… pardon, les sionistes de ne pas être totalement chauds pour cette… solution.

Comme l’a dit Clémenceau pour finir, il est du côté de la France qui soutient la Palestine. Il est normal que les Israéliens soient majoritairement pro-Israël. Et c’est cela qui compte.

Au final, le sionisme est renforcé chaque heure par ces interventions médiatiques de plus en plus virulentes et surréalistes. Parce que le sionisme part du constat qu’une fois atteint du délire anti-juif, il n’y a qu’un effort sur soi qui permette de s’en soustraire et cesser de voir le monde par le prisme d’une obsession. Ce ne sont certainement pas les juifs qui pourront changer l’optique de ceux qui les haïssent. Cela se saurait. C’est donc l’aspect de réponse à la haine anti-juive du sionisme qui se renforce chaque fois que les juifs sont injustement attaqués, et bien sûr, quand c’est Israël qui est injustement calomnié parce que juif. Ce qui a été clairement le cas pendant une tranche de cette émission.

En attendant, je ne peux que constater que plus le délire propal est fort en France, et plus le FN monte, parce qu’entre temps, les joyeux soutiens de la plus belle cause du monde, transforment nos villes et nos campagnes en gazas, vu qu’ils se sentent compris en terre conquise.

Concernant un conflit extérieur, on choisit son camp clairement avec toutes les conséquences, on garde une neutralité totale, ou on la ferme.

 

RS

Publicités
Cet article, publié dans Relations internationales, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s